28/09/2014

Demain

J’y suis allée en me disant que cela ne changerait rien, mais que cela donnerait l’impression que je suis hyper motivée pour retrouver du boulot ! ben oui, régulièrement je sens le besoin de me justifier. Et puis j’ai lu pour la 100ième fois cette phrase de je ne sais qui ? Jésus Christ ou quelqu’un de sa connaissance, qu’il fallait toujours se mettre en capacité de se prendre en charge. Je trouve le concept très bon… mais la pratique, c’est plus difficile ! 

 

En tout cas, j’y suis allée à Pole Emploi, les locaux sont super neufs, même si je m’y suis présentée en dilettante. J’avais pas fait express !!! c’est à peine si j’avais ma carte vitale et ma pièce d’identité tout même, même si j’ai soigneusement évité celle où ma photo est particulièrement atroce. A l’accueil, on m’a dit qu’il fallait absolument que j’imprime mon dossier que j’ai juré les grands dieux avoir rempli… mais, j’ai pas pu vu que les identifiants et mots de passe et ben, j’men rappelais plus. Qu’à cela ne tienne qu’une jeune femme me dit : on va le remplir ensemble. Alors ensemble on est monté dans son bureau. Elle était assez grosse, blonde aux cheveux gominés (ou gras) et des boutons sur le visage… mais gentille, elle m’expliquait les choses, j’ai pris mon air le moins con (celui là, je le prends vers 17h, c’est là que je suis le plus mal !), je pense qu’elle a cru que j’étais une fille sérieuse, ce qui est vrai… mais pas toujours. Bref, elle m’a proposé une formation de quelques semaines et j’ai accepté. Je commence demain, mais inutile de me demander de quoi il s’agit, je n’en ai pas la plus abstraite petite idée ! et pour tout dire, je suis déjà fatiguée. 

27/09/2014

mais où est passé Kim Jong-un ?

il est allé se refaire une beauté ! 

 

Photo non datée de Kim Jong-un, publiée par l'agence de presse officielle nord-coréenne en août 2014.

photo Libération

 

Hollande devrait en faire autant ! ... Hein ? une coupe comme ça, ça vous forge une identité française, pas vrai ?

 

 

aaaaaaa.JPG

24/09/2014

Carrère et Choplin

Emmanuel Carrère – Le Royaume – P.O.L

 

 

 

Y a pas à dire, Emmanuel Carrère est un bon écrivain et je ne rate aucun de ses livres… mais il y a toujours un moment où il plombe ma lecture. Je n’ai donc pas terminé la lecture de ce texte où j’eus préféré y voir plus de la dualité entre sa raison et la foi en Dieu qu’il n’a plus. Au lieu de ça, il part à la reconquête de l’histoire du Christianisme, dont je me fous personnellement car me prouver que Dieu n’existe pas est le dernier de mes soucis. Dieu ne se pense pas, il se vit. Et cela va au-delà de toute rationalité car Dieu est en soi et ne se partage avec personne. Il est atome au fond de la mémoire intime.

 

Antoine Choplin – La nuit tombée – A vue d’œil

 

 

 

Gouri retourne, pour y récupérer un objet auquel il tient, près de Tchernobyl dans son ancien appartement. Sur le chemin, il rencontre des personnages douloureux coupés de leur passé par la catastrophe nucléaire.

 

Tout est dit, sans grandiloquence, en peu de mots précis et légers. Tout en douceur. Joli texte. 

09:22 | Tags : carrère, choplin | Commentaires (0)

21/09/2014

POESIE235

 

Sarkozy est de retour. Face au journaliste de France 2, Laurent Delahousse, l’ex président s’est montré plutôt agressif de manière générale et en particulier contre la presse en cherchant à tacler Delahousse. Sarkozy est comme un chien de chasse qui ne saurait pas s’il est là pour ramasser des perdrix ou courir après une biche. Il tire sur tout ce qui bouge car il en est arrivé à penser (avec l’aide de ses 4 neurones !!!!) qu’il vaut mieux trop en faire que d’être réduit au silence, ce qui assurément l’indispose !

 

 

Sarkozy a beaucoup à perdre dans cette affaire. Perdre est impensable pour lui. Mais il perdra !

 

 

 

 

Tes genoux, mon amant

Se nouent à mon cou de gnou.

Ton ventre, ma bedaine

Se nourrit de sang et d’aubaine.

Tête à tête, la tienne est moins terne que la mienne.

Réveille-toi, mon amour

Les draps sont sales, très sales.

A mes pieds, lavabo

Coule la bave du crapaud.

Je m’y lave, misérable

Prête à tout, pour ta peau.

 

Ta peau, mon bébé

Sans ligne et sans fripe

Lisse comme une hélice

Ether de mes nerfs

 Où mon dernier souffle glisse.

11:12 | Tags : sarkozy | Commentaires (0)

20/09/2014

Pourquoi lire ?

Charles Dantzig – Pourquoi lire ? – éditions Grasset

 

Grand prix Jean Giono pour l’ensemble de son œuvres, Charles Dantzig signe avec « Pourquoi lire ? » un texte qui ressemble à un voyage dans l’univers des mots. Colère, sensibilité, attention, méfiance, intérêt… mensonge, sincérité… tout coule de la lecture, de mille façons que l’on puisse lire. Et l’auteur semble avoir fait le tour de la question. Que n’y avais-je pensé ! Il faudrait que je creuse le pourquoi le choix de tel livre et ma réaction face à tel autre texte. Pourquoi j’aime plus tel style qu’un autre ? Pourquoi je n’aime pas les romans ou soit disant on y apprend des choses (essentiellement historiques) ! Charles Dantzig répond à ma question : … Je n’aime pas payer quelqu’un pour penser à ma place !

 

Sauf si…. Il a vraiment des choses à m’apprendre !

19/09/2014

Popo-litique !

Je suis saoule d’Hollande. Hier, de 16h à minuit, j’étais devant mon écran télé à le regarder et à écouter les commentaires à son sujet.

 

 

Moi, ce que je pense, c’est que ça sonne creux dans la tête à Hollande ! Il est autant intelligent que niais, ouvert d’esprit qu’obtus, juste qu’injuste, courageux que lâche… et la liste n’est pas exhaustive… et visiblement, cela donne un esprit creux ! Ce matin, je suis donc fatiguée… j’ai mal à la tête…. Je vais prendre une aspirine.  

 

j'ai parié 100 euros que le non l'emporterait en Ecossse.... je pense que je vais m'enrichir d'ici peu ! Je n'imagine pas une indépendance par les temps (rudes) qui courent. Les gens sont très frileux. ils veulent, mais ne peuvent point !

 

question santé... ça va ça vient. quand ça me laisse 4h ou 5h de tranquilité par jour, je suis ultra contente.

14/09/2014

poesie 345

Tu es, je hais .... La haie .... Qui sépare l'attrait en trait bleu.... Des yeux..... Il est, nous fûmes..... Laids et beaux...... Séparés par une ligne de jais..... Déchets de nos peaux...... Horizon du point..... Qui dit la fin. 1410729879879.png